Recherche

Search
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Custom Post Type
acf-field-group
acf-field
Filter by Categories
A la une
Actualité
Magazine Propriété
Médias
Communiqué
Presse
Radio
Tv
Non classé
Politique
Consultations politiques
Fiches parlementaires
{ "homeurl": "https://www.fri.ch/", "resultstype": "vertical", "resultsposition": "block", "itemscount": 4, "imagewidth": 70, "imageheight": 70, "resultitemheight": "auto", "showauthor": 0, "showdate": 0, "showdescription": 1, "charcount": 3, "noresultstext": "No results!", "didyoumeantext": "Did you mean:", "defaultImage": "https://www.fri.ch/site2022/wp-content/plugins/ajax-search-pro/img/default.jpg", "highlight": 0, "highlightwholewords": 1, "openToBlank": 0, "scrollToResults": 0, "resultareaclickable": 1, "autocomplete": { "enabled": 1, "googleOnly": 0, "lang": "fr" }, "triggerontype": 1, "triggeronclick": 1, "triggeronreturn": 1, "triggerOnFacetChange": 0, "overridewpdefault": 0, "redirectonclick": 0, "redirectClickTo": "results_page", "redirect_on_enter": 0, "redirectEnterTo": "results_page", "redirect_url": "?s={phrase}", "more_redirect_url": "?s={phrase}", "settingsimagepos": "left", "settingsVisible": 0, "hresulthidedesc": "0", "prescontainerheight": "400px", "pshowsubtitle": "0", "pshowdesc": "1", "closeOnDocClick": 1, "iifNoImage": "description", "iiRows": 2, "iiGutter": 5, "iitemsWidth": 200, "iitemsHeight": 200, "iishowOverlay": 1, "iiblurOverlay": 1, "iihideContent": 1, "analytics": 0, "analyticsString": "", "aapl": { "on_click": 0, "on_magnifier": 0, "on_enter": 0, "on_typing": 0 }, "compact": { "enabled": 0, "width": "100%", "closeOnMagnifier": 1, "closeOnDocument": 0, "position": "static", "overlay": 0 }, "animations": { "pc": { "settings": { "anim" : "fadedrop", "dur" : 300 }, "results" : { "anim" : "fadedrop", "dur" : 300 }, "items" : "fadeInDown" }, "mob": { "settings": { "anim" : "fadedrop", "dur" : 300 }, "results" : { "anim" : "fadedrop", "dur" : 300 }, "items" : "voidanim" } } }

Numéro actuel

Gros plan -

L'aménagement urbain à l'aune du réchauffement climatique

Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 5,4 à 1 tonne par habitant, telle est l’ambition de la nouvelle stratégie « zéro émission nette » de la Confédération. Pour y parvenir, villes et cantons mettent sur pied de nombreuses mesures qui vont redéfinir l’espace urbain.

Si les cantons ont un rôle essentiel à jouer en matière de politique climatique, les changements se font essentiellement au niveau de l’espace urbain. Par leurs connaissances fines de leur territoire, les communes sont des partenaires indispensables pour atteindre les objectifs dans des domaines stratégiques pour la protection du climat tels que l’aménagement du territoire, la mobilité, l’énergie ou la biodiversité. Exemples dans les cantons de Genève, Vaud, Neuchâtel et du Valais.

Des arbres pour respirer et rafraîchir
De Genève à Lausanne en passant par Vevey, Sierre ou Neuchâtel, l’arbre est au centre des préoccupations pour lutter contre les îlots de chaleur.
A Genève, la nature reprend ses droits. Comme le souligne le conseiller administratif de la Ville de Genève Alfonso Gomez : « A l’époque, c’est la nature qui était au service de l’être humain. Il faut désormais renverser la tendance ». C’en est donc fini de la taille des arbres car, désormais, l’ombre prévaut sur l’esthétisme. En renonçant à la taille appelée « en tête de chat », qui consiste à élaguer le feuillage, l’ombre gagnée au sol augmente de 250 %.
En période de canicule, c’est un gain de fraîcheur considérable. Par ailleurs, la cité de Calvin a décidé d’allouer 4,5 millions de francs pour enrichir son patrimoine arboré.

Article complet
Pratique -

Aménagements extérieurs : tendances et nouveautés 2022

Avec les beaux jours qui reviennent et les journées qui se rallongent, l’envie de reprendre possession des parties extérieures de son logement nous titille. Des spécialistes reviennent sur les nouveautés et les trends du moment.

La pandémie a eu comme rare mérite de remettre notre façon de nous loger au centre de nos préoccupations. Il est plus que jamais
important de se sentir bien chez soi, que ce soit dans les espaces intérieurs ou extérieurs.
A l’heure où les portes et les fenêtres s’ouvrent de plus en plus pour célébrer le retour des beaux jours et profiter de températures plus clémentes, nous nous sommes baladés dehors afin de découvrir les
tendances et les nouveautés du moment en matière d’aménagements extérieurs…

Le sol se pare de bois, de fausse herbe ou de céramique
Avant de débuter tout aménagement extérieur, il convient de baisser le regard… vers le sol. Un réflexe terre-à-terre mais capital dans le choix de la surface la mieux adaptée à ses besoins. Celle sur laquelle poser ses pieds, mais aussi ses inspirations en matière
de décoration. Si le bois demeure une valeur sûre, Erich Kaderli, directeur de l’entreprise Kaderli paysagiste, à Guin (FR), cite deux matériaux qui ont actuellement les faveurs en matière de revêtement de sol : l’herbe artificielle et les dalles en céramiques.
Une triste pelouse en plastique, comme on en faisait il y a 40 ans ? Loin s’en faut. Les dernières générations se différencient à peine du vrai gazon et sont même écologiques, comme le prouve la société
Gazon artificiel profi. « Si la dimension naturelle fait certes défaut, ce revêtement permet en revanche de voir la vie en vert dans des zones ombragées ou sur des balcons, note Erich Kaderli. Autre avantage de taille : on dispose d’un gazon impeccablement taillé,
sans même devoir passer par la corvée de la tonte ! »
Les dalles en céramique, elles, ont également des arguments à faire valoir, avec leurs coloris et leurs designs multiples. Il faut toutefois éviter certains écueils. « Posées sur des gravillons, les petites dalles (20 x 60-120 cm) risquent de bouger et de se lever sur les bords, prévient Erich Kaderli. Et si on choisit de les coller sur une chape, elles se décollent souvent en hiver et les joints risquent de se casser. En plus, quand on marche dessus, cela fait beaucoup
de bruit, surtout avec les chaussures à talons. » Heureusement, le spécialiste a la parade : l’apposition préalable d’une dalle en béton. « La marque GeoCeramica, notamment, utilise ce procédé qui
permet d’éviter les inconvénients précités. Cette technique assure en outre d’excellentes propriétés de drainage, s’adapte à tout type de surface, se nettoie et s’installe facilement. » Alors, bois, fausse
herbe ou dalles ?

Article complet
Archi-technique -

Habiter sous les toits

Au bord du Lac, entre Vevey et Montreux, un appartement retrouve son potentiel grâce à une collaboration efficace entre la propriétaire et l’architecte.

Ce fut directement le coup de coeur entre la propriétaire
et l’architecte : la propriétaire s’est reconnue dans le discours de l’architecte, dont l’enfance a été bercée par une grand-mère artiste et un père menuisier.
La confiance a été établie très rapidement entre elles, ce qui est primordial pour un projet d’architecture.

Sublimer l’existant
Dans un premier temps, l’architecte se déplaça sur place pour
constater le potentiel à préserver. Le projet proposé se voulait respectueux du bâtiment : l’architecte décida de s’appuyer uniquement sur quelques éléments existants pour ensuite redéfinir la configuration initiale de l’appartement grâce à quelques modifications primordiales.
Composé initialement par un plain-pied et une petite mezzanine anecdotique, le projet a permis de hiérarchiser les volumes.
L’entrée retrouve sa fonction initiale de seuil, dégageant et privatisant l’espace de vie principal.
Dans sa continuité, une bande technique accueille les sanitaires, des rangements sur mesure mais également la buanderie allant
jusqu’à la cuisine. La buanderie s’est glissée dans une double paroi entre la cuisine et les sanitaires. Un souci de rationalité et d’économie qui se retrouve dans chacun des projets de Lara Jacquemoud.

Article complet

Numéros précédents